L'arrivée des capteurs biométriques dans les voitures

L'arrivée des capteurs biométriques dans les voitures


L'arrivée des capteurs biométriques dans les voitures

Les Smartphones et les ordinateurs se lancent avec les empreintes digitales, les paiements mobiles s'effectuent par simple pression sur son téléphone ou par reconnaissance faciale. Les applications de la biométrie sont de plus en plus nombreuses, et cette technologie sera sûrement présente dans les voitures.

Empreintes digitales et reconnaissance faciale

Si la biométrie est déjà présente dans les objets que nous utilisons au quotidien, elle n'est encore qu'à sa phase d'expérimentation dans le domaine de l'automobile. Mais plusieurs constructeurs ont déjà des idées précises de ce qu'ils veulent. Hyundai a par exemple fait récemment une annonce sur sa voiture qui sera dotée d'un système de reconnaissance d'empreintes digitales. Il sera donc le premier constructeur automobile qui lancera un véhicule doté de cette technologie. Le véhicule en question sera d'abord une Hyundai Santa Fe. Sa poignée de porte sera dotée d'un capteur d'empreintes digitales.

Ainsi, pour ouvrir la portière, l'utilisateur, qui ne portera bien sûr pas de gant, n'aura qu'à mettre sa main sur la poignée pour que le capteur reconnaisse ses empreintes digitales. Une clé sera à sa disposition pour ouvrir la portière manuellement et pour renforcer la sécurité. Le bouton de démarrage sera aussi équipé d'un capteur d'empreintes digitales. Ce capteur va permettre l'allumage du contact et donc le démarrage du moteur. Mais la Hyundai Santa Fe est aussi une voiture intelligente. Quand elle identifie l'utilisateur grâce à ses données biométriques, elle adapte automatiquement les réglages en fonction des préférences de celui-ci.

La reconnaissance faciale sera aussi utilisée

Les empreintes digitales et les points caractéristiques du visage sont aujourd'hui les mesures biométriques les plus utilisées. En effet, ces mesures sont qualifiées de fiables en ce qui concerne l'identification de l'individu. Au lieu d'utiliser les capteurs d'empreintes digitales, Faurecia va recourir au dispositif de reconnaissance faciale. En tout cas, c'est ce que cet équipementier automobile français a proposé à l'occasion du CES 2019.

Plus qu'un simple véhicule pour se déplacer d'un point A à un point B, la voiture se transforme en un lieu confortable, où les passagers peuvent jouir d'une ambiance personnalisée. Et pour cela, quatre caméras seront placées à bord de la voiture et permettront l'identification des passagers grâce à la reconnaissance faciale. Deux caméras seront placées dans le tableau de bord, et deux autres dans les montants centraux. Ainsi, chaque passager pourra bénéficier d'un accueil personnalisé qui déclenchera l'adaptation des réglages selon ce que veut chaque passager.

La biométrie dans les voitures sera pour bientôt

Selon Frost & Sullivan, d'après l'étude de son cabinet, la biométrie équipera une voiture sur trois d'ici 2025. La biométrie permettra non seulement de déclencher les réglages selon les préférences et les habitudes de l'utilisateur, mais aussi de mieux prendre en compte sa santé et son humeur. Les situations en risques seront ainsi réduites autant que possible. Plusieurs mesures biométriques peuvent être utilisées à cet effet, des empreintes digitales et reconnaissances faciales, en passant par la reconnaissance vocale et le scan de l'iris.

Les sociétés œuvrant dans le domaine de la biométrie, comme Semlex menée par Albert Karaziwan, devront toujours améliorer leurs offres pour offrir des solutions qui s'adaptent aux attentes de plus en plus exigeantes des consommateurs.